Silindokuhle – Halle communautaire

 

Maitrise d’ouvrage : Love Story + Patricia Piyani
Maitrise d’oeuvre : Indalo + Collectif Saga
Localisation : Joe Slovo, Port Elizabeth, Afrique du Sud
Partenaires : Alliance Française de Port Elizabeth, Werk_, Engineers Without Borders, Nelson Mandela Metropolitan University (NMMU)
Equipe : Kevin Kimwelle, Anastasia Rohaut, Pierre Guérin, Camille Sablé, Sylvain Guitard, Simon Galland, Jason Dinant, Maguelonne Gorioux, Nolwenn Gervais, Pauline Richard, Cécile Jaouen, Eglantine Bulka, Eva Fojtu, Andrès Sanchez, Adèle Bertrand, Julie Travers, Kimon Mare, Dirk Naude, Siposihle Blanket, Abongile, Ati, Keneth, Noxolo,
Surface : 138 m2
Budget : 6 000 EUR
Programme : halle communautaire (utilisée temporairement comme crèche)
Année de réalisation : 2015
Mission : Conception & réalisation
Photographies : Joubert Loots et Maguelonne Gorioux

 

Arrow
Arrow
Slider

 

 

Sur invitation de Indalo et Love Story, nous nous voyons confier la conception et la construction d’un bâtiment communautaire. Il a pour vocation d’accueillir toutes formes de regroupements de la communauté de Joe Slovo. À l’initiative de ce projet se trouve une femme, Patricia Piyani. Dix ans auparavant elle a commencé à faire la classe chez elle, à ses enfants qui n’avaient pas encore accès à l’école publique puisque celle-ci ne commence qu’a partir de l’âge de 6 ans. Puis, au fur et à mesure, d’autres enfants du quartier les rejoignent.

Petit à petit, elle motive la communauté, afin d’occuper un terrain pour construire un shack dédié à la crèche. Edward (son mari) et quelques hommes de la communauté récupèrent des matériaux aux alentours et construisent le premier bâtiment de la Silindokuhle Preschool.

L’ONG Love Story, qui la soutient depuis quelques années émet l’idée de construire une véritable crèche. Notre mission est de concevoir et construire un premier bâtiment communautaire qui accueillera provisoirement la crèche, le temps que celle-ci soit construite dans une seconde phase.

Alors jeunes architectes diplômés, nous voyons cette opportunité comme une expérience concrète et tangible de ce qui nous a motivé pendant nos études – l’architecture et le construire ensemble. Nous passons 6 mois sur place, avec les habitants et construire ce bâtiment avec eux et créer une émulation durant le chantier qui a duré 4 mois. Nous sommes très vite confrontés à la réalité du métier d’architecte mais aussi acceptés par la communauté. La réalisation de ce bâtiment devient affaire commune.

Les prémices de notre expertise de récupération et transformation de matériaux glanés dans les industries environnantes émergent. Nous dessinons avec ces matériaux, comme les habitants de Joe Slovo construisent leurs shacks avec des matériaux récupérés ça et là. Nous profitons du chantier pour partager nos connaissances en structure avec les habitants qui participent à la construction, nous échangeons sur tous les détournements possible de ces matériaux.

Finalement, la construction achevée, le bâtiment n’est plus le nôtre, il ne reste que les rencontres et les histoires partagées.